Carnet de route

Barbie fait de la montagne! Véridique !!

Le 24/06/2012 par Marie Sigrist
En fait, tout commence par une histoire de couleur, une histoire de rose dirais-je.
Rose ?! Vous avez dit rose ?! Oui, c'était la couleur dominante de ce week end du 23/24 Juin 2012.

 
Le 1er jour, je ne me doutais pas encore que je deviendrais Barbie car le 1er jour, nous étions deux groupes distincts à monter au refuge CAS de Moiry. Jean, Coraline, Sébastien et moi rejoignons le refuge en milieu d'après midi. Ce nid douillet qui domine le glacier du même nom nous présente ses magnifiques séracs et l'on devine aussi l'arête qui nous attend le lendemain : pour nous mener jusqu'à la pointe de Mourti (3563m), puis à la Dent des Rosses (3613m) et enfin jusqu'à la Pointe de Bricola ( 3657m).
Après avoir attendu (pas longtemps !) Nico, Anne Cath, Marion et Clément, nous passons à table et hop ! au dodo !!

 
Lever 5h15 pour avaler le petit dej...et dire que Nico avait prévu un départ à 5h ! Mais c'était sans compter sur l'horaire du petit dej imposé par les gardiens...Oh ! Les menteurs ! On nous avait dit pas de petit dej avant 5h30 et voilà qu'un groupe est déjà attablé à 5h...
Peu importe, nous nous dépechons d'enfiler baudrier, guêtres... et en avant ! (malheureusement tout le monde ne sera pas de la partie, pour des raisons de santé Coraline et Sébastien sont contraints de rester au refuge).

 
La frontale peut rester dans le sac pour finir sa nuit, il fait déjà bien jour ! Alors nous marchons jusqu'au premieres plaques de neige et là nous décidons de chausser les crampons. 
Plus haut sur le glacier de Moiry, nous optons pour l'encordement, 3 cordées : Nico et Jean, Clément et Marion, Anne Cath et Marie. Au début Anne Cath et moi même étions désignées comme la cordée Réversible, mais quand j'ai vu Anne Cath sortir notre corde, j'ai tout de suite compris que notre destin ne serait plus le même et qu'une nouvelle désignation nous serait propre : "La Barbie cordée". Une corde Rose !! Rose Barbie ! Alors j'ai regardé Anne Cath : sa polaire était Rose, Rose Barbie, et j'ai levé les yeux vers sa tête : son bonnet était tacheté de... Rose... Rose Barbie... Ainsi, liée par cette corde à elle, je devenenais moi même Barbie...et en plus on a le même casque !! On ne pouvait que réussir !

 
Ainsi, les 3 cordées s'engagent sur le glacier pour aller rejoindre l'arête. La pente se redresse au fur et à mesure que nous atteignons les premiers rochers de l'arête. Il s'agit bien là d'une course mixte. Gardant les crampons aux pieds sur les rochers (une première pour Jean), nous grimpons jusqu'à une crête recouverte de neige qui nous conduit jusqu'à...Marie (la vierge) ! (oooh ! faut toujours que j'aie un homonyme quelque part !! jamais tranquille !) Ainsi nous sommes au premier sommet : la pointe de Mourti. Photos, abricots, eau...il faut ensuite songer à poursuivre jusqu'au prochain sommet, d'autant plus que d'autres cordées arrivent.

 
La descente est assez aérienne, de quoi décoiffer une Barbie ! Mais quelle belle arête ! De "belles" sensations pour Marion qui réalise là sa première course en mixte en haute montagne.
Nous rejoignons ainsi le col des Rosses ou Clément et Marion choisissent de redescendre.
Quant aux deux cordées restantes (la Barbie cordée, et par défaut, désignons la cordée des deux hommes par la "Ken cordée"), nous hésitons à poursuivre ou non. Oh ! et puis zut, hein ! On y va !

 
Les Barbies Cordées se compliquent la vie avec un pas qu'elles ne voient pas, instant d'hésitation et puis l'épopée continue !

 
Quelle belle arête ! Quel beau rocher !! De jolis petits passages d'escalade en grosse, le sommet est proche. La Barbie cordée devrait parfois se mettre au tricot, à ne pas faire beaucoup d'anneaux de corde, on s'emmêle !

 
Le sommet de la Dent des Rosses ! Vue sur le Valais bien sûr, l'Ober Gabelhorn, le Massif du Mont Blanc (grandes Jorasses, la Verte), et même le Chablais (dents du Midi)... Pas le temps de faire le 3eme sommet. On casse alors la croûte et s'en suit la descente jusq'au refuge, sur le glacier ou on s'enfonce pas mal au début.
Nous retrouvons Marion et Clément, rattroupons nos affaires et poursuivons la descente jusqu'au parking de Moiry où sont stationnées les voitures ! Puis le rituel de la terrasse nous attendant à Grimentz, nous y retrouvons Coraline et Sébastien ont eux aussi bien mérité cette petite terrasse !

 
Marie
 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS BELFORT

5 RUE DE LA MECHELLE
90000  BELFORT
Permanences :
jeudi 18:30-19:30
Activités du club