Carnet de route

Rosablanche 13/14 juillet

Le 14/07/2013 par Olivier Pohl

Pour cette sortie initiation à l’alpinisme, j’avais choisi ce joli sommet de Rosablanche et sa voie normale cotée F/II. Il s’agissait, lors de cette randonnée glaciaire, d’apprendre quelques techniques d’encordement et de progression avec crampons.

 

Le jeudi précédent  a lieu la traditionnelle réunion de briefing au local. Nous sommes 7 : François, Arnaud, Julien, Patrice, Michel, Benoit et moi. 4 sont totalement débutants en alpinisme, mais comme j’ai la chance d’avoir 2 cadres escalade SAE et que mon groupe est plutôt sportif, je leur propose un nouvel itinéraire à peine plus difficile et comportant un peu d’escalade facile en 2: l’ascension de Rosablanche par son arête SW (PD/II/2).

 

Pour une fois, pas besoin de partir très tôt le samedi matin, la montée au refuge de Prafleuri ne demande que 2 heures de marche. Nous arrivons au refuge à 17h ce qui me permet d’effectuer une séance d’enseignement de quelques techniques : encordement en N ou en bout de corde, anneaux de bustes, tenue du piolet.

 

Dimanche, départ 6 heures. Michel, initiateur randonnée en formation, prend la tête du groupe pour nous guider jusqu’au col de Mourty. La montée au col, orientée nord/est est encore très enneigée et nous chaussons les crampons. Sur l’autre versant, la neige a quasiment disparu, mais nous gardons nos crampons, le glacier de Mourty est proche.

 

Les 3 cordées se forment. Julien et Benoit, cadres SAE, seront chacun leader d’une cordée, je sais qu’ils seront « à l’aise » pour l’escalade sur l’arête rocheuse. François et Michel, qui ont déjà une expérience en alpi seront leurs seconds. Je prends Patrice et Arnaud.

 

Nous remontons le glacier, les conditions sont bonnes et je suis surpris car la neige ne s’est pas encore transformée malgré les températures élevées de ces derniers jours. Nous atteignons rapidement la base de l’arête SW. L’arête est sèche, quelques névés subsistent, mais sont contournables. Nous enlevons nos crampons pour l’ascension.

 

Les cordées galopent sur l’arête, tout le monde est à l’aise (nous progressons dans le 2). Benoit et Julien ont tout de suite compris la progression en corde tendue et utilisent parfaitement les béquets pour l’assurage de leur cordée. Patrice découvre l’escalade. Nous atteignons le sommet vers 9h.

 

La descente se fait par le glacier de Prafleuri, la voie normale. Un peu plus bas, lorsque nous enlevons nos crampons, nous pratiquons un peu de « ramasse ». Pas évident pour certain de ne pas se retrouver sur les fesses !

 

Comme nous sommes bien en avance sur l’horaire, je choisi de rallonger un peu l’itinéraire et passant par le col des Roux et la vallée de la Barma où nous pique-niquerons.

 

A 15h, nous rejoignons nos véhicules et la sortie se clôture par la traditionnelle pause « bière ».

 

Merci à toute cette bonne petite équipe pour le partage de cette jolie course

Olivier







CLUB ALPIN FRANCAIS BELFORT

5 RUE DE LA MECHELLE
90000  BELFORT
Permanences :
jeudi 18:30-19:30
Activités du club